Son monde est régné...

       

Le temps passe

Par mes vies et merveilles.

Tout ce qui fait place

A mes rêves par le réveil.

 

Je suis conditionné à mourir

Sans faire exprès ?

Comme ça, régné par le sourire

En finalités.

 

J’aime, j’aimais.

J’aimerai encore

Si jamais c’est vrai

L’amour avant la mort.

 

Le temps blesse

Condamné à s’y prendre

Et puis ses fesses

Condamnées à m’offrandes.

 

J’offrirai le silence

Avec des mots à moi.

Insurgé par urgence

Je faiblirai jusqu’à toi…

 

Ton addiction possible

Est un mauvais signe

Alors je rejoins la guigne

Au centre de ma cible….

 

 

 

 

 

Cribas 28.12.2007

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page