Ta moue loin va trop vite (Poésiphonie rapide et concentrée)



Texte écrit et dit par Cribas.
Toutes les versions audio de la catégorie « Poésiphonie » sont disponibles à l’écoute en annexe du billet. (Voir bas de page, avant les commentaires.)





(Musique empruntée à Camille SAINT-SAENS_Danse macabre_)







Tu étais partie par là

Il y a cherché le monde pendant des années

Mais le monde

Avait fait comme toi

Lui

Il était parti

 

Il a alors pris son violon

Afin d’apprendre à enjouer

 

Il a surtout appris

A l’écouter

Le monde

De plus en plus fort

 

Et de plus en plus vite

La musique

Ça lui prenait les tripes

Ça lui faisait des mots

Et des chansons

Et depuis son établi

Il grinçait :

Tant pis pour l’amour

Et ses grelots !





Cribas 19.01.2007






Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page