Zip pour le pauvre Zig (à Ginette Fanfiole)

             





Il me reste bien un objet

Maintenant que j’y pense ça lui appartenait

Un paillasson en coco

Ce n’était pas seulement une peluche domestique

Pas le genre de crocrodile que tu glisses entre les griffes d’un enfant

Quand il roulait sur le dos, t’y touchais pas

Ou t’étais fou

J’ai été fou au début

Il me reste bien une cicatrice

Maintenant que j’y pense ça lui appartient

Mais je la garde

Il n’en a plus besoin

Il était noir et blanc, comme tant d’autres

Mais à lui ça lui allait bien

Ce n’était pas une demi-portion

Et il ne faisait pas dans la demi-mesure

Ni dans la dentelle

Sauf à s’y inventer des querelles et s’assurer de sa morsure

Et c’est venu comme ça

Sans hurler crécelle

Sa dernière et unique mort sûre

Celle qui ne risque pas de s’infecter

Mais qui affecte un peu le cœur.

Six ans ce n’est pas loin

Même félin feulant.



 

 

 

Cribas 02.11.2011

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page