Sensation #9 (L'envie)

            






Elle s’en va lentement, sans raison, comme la douleur se dépasse en s’accoutumant à toutes ses torsions.

 

Etre ou ne pas être n’est plus une question, le néant simplement retourne au néant.

 

Voyage éclair.

 

A peine quelques souvenirs, de ce clairon qui a parfois dilaté le bonheur jusqu’à obtention d’un baume de plénitude. On repeint les murs, on remplace les meubles, on aime un autre, on gagne du temps. On ignore en rose et bleu pâle, les mouches et les cafards.

 

On enfouit cent fois ses démons, de justesse. Alimenter un rouleau compresseur à terrasser la bête n’est pas une mince affaire. Ni fée, ni enfer. Nier l’ennui exige la force démonstrative d’une bouteille géante de soda secouée énergiquement dans tous les sens. De la mer à la lune, des étoiles au big-bang.

 

Rouée de coups, elle a roulé sa bosse sur des chemins où quelques traces d’amour.

Tout court.

 

 

Elle s’en va lentement, l’envie.

 

 

 

Cribas 12.12.2011




Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page