Sensation #13 (Le soleil ne se repose jamais)

           







Tu dors bien trop tôt chaque soir

Pour entendre les galaxies

Si tu voyais tes yeux si noirs

Lorsqu'à l'aurore je m'ennuie

D'avoir balayé les étoiles

Remis de l'ordre dans le ciel

Donné à tes jours la grand voile

Coloré ses moindres parcelles

 

Tu dors la nuit, veilles le jour

Et tout reste colère dedans

Tu dis que tout manque d'amour

Sur l'horreur te casses les dents

Quand tu vas remettre tes yeux

Que feras-tu de la lumière

Qui n'aura pas été pour deux?

Tu la rendras à la poussière

 

Tu rêves bien trop tard, le soir

Le jour est passé je m'agite

J'efface tous tes nuages noirs

Ne sois pas triste je t'abrite

Quand il fera jour, un peu plus

Que feras-tu de ton regard

Ces matins, ces nouveaux départs

Forçant sur la roulette russe

 

 

 

 

Cribas 21.04.2012

 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page