Sensation #16 (Les derniers jours d'une âme)

        








Folle, mais sans vertige

Sa vie

Ce furent ses derniers mots

Et je les mêle aux miens aujourd'hui

Puisqu'il est mort dans mes bras

Ce poète infâme

Il est tombé au champ d'horreur

D'un retour de flamme

Avec en tête à la dernière heure

Toujours ce maudit chant des fleurs

 

Il riait de ceux qui parlaient de métier

D'existence à tisser de la poésie

De ceux qui voulaient vivre en vie

Et pour cela maîtrisaient le libre arbitre

Il riait de tout

Et de fond en comble

 

Avant de s'en aller il me dit

Non tu ne rêves pas

Même les poètes n'ont pas d'âme

La poésie seulement obtient cette essence

Je suis l'âme de la poésie et je m'en vais

Et maintenant, regarde-toi.

 

 

 

Cribas 22.06.2012





Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page