Un poète sur le pont. Un poète sur le point de s’évanouir, par-dessus le pont. Narcisse au pays de son jargon. Le pont ciré, dans la nuit et la solitude, ne reflète plus qu’un seul visage.


Un homme sur le pont. Un homme sur le point de ne jamais céder. À la vie faire des petits ponts. Et en équipe je vous prie. « Enlève-toi, t’es pas de mon équipe ! » Un poète sur le pont.

 

L’amour est sacrifié sur le pont du poète dans son éternel soupir.
Les facilités du poète s’expriment un peu trop simplement parfois. Mais parfois le poète généralise un peu trop parfois.


Un poète sur le pont. Un poète, pas au point de s’évanouir sur le pont. Un poète à point se laisse flotter dans l’air, par-dessus le pont.



Cribas
2006