Musique empruntée à Igor STRAVINSKY  "L'oiseau de feu"





C’est la guerre

La guerre des morts

Ou des mots de naguère

Guère épais

Le mot mortuaire

A retrouvé la paix

Dans le sanctuaire

De la belle affaire

La vie

Des mots niaques

Des rimes

Ni trop ni pas assez

Nitroglycérine

Ni trop d’explosions

Et un peu d’aspirine

Pour peaufiner les mots

Lisses étamines



C’est la paix

Des mots

Faites le mort

Pas la guerre

Faites du printemps

Du sport

Ou de l’amour

Un peu tous les matins

Au moins de temps en temps

Calquer sa vie ?

La calquer sur qui ?

Quelle kératite !

Quelle raclée !

Quel Héraclite aussi

Démocratique misanthropie

C’est pratique ainsi

L’intention de la musique



La musique

C’est pas des cracks

Et ce que j’écris

Pas seulement de la cocaïne

Du coq à l’âne

Dans les mots

Comme dans la musique

La plus belle à faire

C’est de la vie

Et de la belle musique

Sang long et en l’âge

De la belle musique

C’est la paix des ménages

Sans la guerre des esclaves

La belle musique

Ronde plate ou concave

La musique convexe

En ne l’ébruitant pas



Un deux trois musique

Sous le soleil

Ou dans la nuit grise mine

Mais la musique résiste

Et avec le sourire

Jusqu ‘aux oreilles je vous prie !

La musique c’est la guerre

La guerre pour la paix

Adouci on ne meurt plus

Plus jamais ça

Une vie sans musique

Une souris grise

Qui courait l’éphèbe

Je l’attrape par la vie

Je lui donne de la musique

Un peu de poésie

Dans de la belle musique…




Cribas
15.06.2007