On veut changer afin de survivre, mais tout ce qu’on décide par dépit, a déjà pris la forme du désespoir.

Cela fait 35 ans que je n’ai rien changé, et cela me désespère autant qu’une sorte certaine de l’espoir.

 

On ne change pas

 

On espère

 

Un jour on ne croit plus en rien :

 

On s’y croit…

 

La poésie est le refuge des bastions.

Les bestiaux sont des luges comme les autres

 

Les amours sont glissantes

Et la connerie un sacré dérapage…

Un putain de mélange

 

Tout s’avale

Tout se mange

Un bulletin de vote

Au fond de la salle

Planqué derrière la mangeoire

 

Sanglé ?

Je vous le demande !

 

 

 

Cribas 22.06.2010