Je la sens si proche

Enfin

Elle est sortie de ma poche

L’envie masquée

Par l’angoisse du ravin

 

J’ai de moins en moins peur

Je la sens si proche

Enfin

La solide possibilité

Liquéfiant les rumeurs

 

Raté fulgurant

Vieux rat déjanté

Enclin

A se passer l’âme autour du cou

 

J’ai quêté comme vous

Tel un vainqueur

La possibilité d’un monde autour de nous

Ce désir malsain

M’encercle autour des fous

 

J’ai nui à ma sentinelle

Jusqu’au jour où

-Ce jour ou sa nuit ?- je me suis fait la belle

Canicules de glace

Capitulation des igloos

 

Querelles, toutes contre mes querelles.

Contre elle est contre moi

Ma vie.

Les effluences de la mort

Et celles de l’existence

Se mélangent maintenant entre elles

 

 

 

 

Cribas 01.07.2010