Pour devenir un homme

J’ai pleuré dix fois

Cent fois plus qu’un royaume

Et me voilà

 

Je n’aime pas toutes les femmes

Pas autant que l’anesthésie

Ne me reste plus que la gloire

Et la chanson du fantaisiste

 

Depuis que je l’ai avoué

On me cherche encore en plein jour

Comme si j’avais rêvé

Sans mon Dieu sans ses atours…

 

Et j’ai souri encore

Comme une bouche

Et c'est devenu mon âge d’or

Voire à la louche.

 

 

 

Cribas 30.10.20210