Mon pays n’est qu’un détail

Une monnaie courante

Une autre pièce du bétail

Apeurée et mouvante

 

Je m’ouvre comme je peux

A la fuite en avant

Puisque ma suite dans les cieux

N’est qu’une cible souriante

 

Mes armes automatiques

Décident de leur feu

Mon âme est en visite

Un pou dans vos cheveux

 

Une balle dans la tempe

Et je souris nerveux

C’est bon comme une trempe

Mon inconstance

Désormais au pieu…

 

 

 

Cribas 27.11.2010