Restez vous-mêmes la roue tourne

 

S'appelle la chanson niaise

 

Asseyez-vous sur votre chaise

 

Regardez-là, cette moue qui boude

 

Le temps file la migraine au chat

 

Les années détricotent les heures fourbes

 

Les minutes lâches et tout ce qu'elles touchent

 

Les clochers les aiguilles les statues de Bouddha

 

Restez vous-mêmes la terre tourne

 

Les Chinois ont la tête en haut

 

Les trains passent et les millepattes

 

Marchent sur les cœurs, roulent sur les peaux.

 

Visqueuses bananées, démocrates sans culottes

 

Restez vous-mêmes, vous aussi dévotes.

 

Chantons tous à tue-tête

 

Un air comme dans la chanson niaise

 

"A dada sur ton p'tit cul

Un doudou et un chiffon de prières

On a la peau des yeux bien cousue

Le bonheur c'est être fier"

 

 

 

 

 

Cribas 29.08.2012