Épique école au gramme

 

Une fois n'est pas coutume

 

Voici un texte pour addition

 

Ajouté à la somme de l'addiction

 

De la rumeur et de ce qui se trame

 

Dans mes veines légendaires

 

Souvent étrangères aux cinq légumes.

 

De l'hygiène de vie

 

Et de la santé mentale

 

Je fais mon anarchie

 

Pour existence événementielle

 

Puisque ignorer les moraux

 

Est un sujet partiel

 

Au cœur de mes conciliabules vitaux

 

J'écris comme je conchie

 

À coups d'expériences orgiaques

 

Comme on saute dans les flaques

 

Enfant suspendu à vie

 

 

 

 

Le pavot est le bâton de l'âme

 

Et de l'âne masochiste

 

J'aime le scalpel et ce qui flagelle

 

Et jardiner mon chant d'opium

 

Raser les murs à reculons

 

À la recherche d'une piste

 

Là où la foi prolonge le vide

 

Des buffets de bibles sans fin

 

Chaque jour de plus qui m'entraîne

 

Est un tonnerre de Dieu au foie.

 

 

 

 

Sur le mur de briques rouges

 

Solide et que les roses ne transpercent pas

 

Le lierre de mon enfance se hisse

 

Et jusque dans ma tête qui dépasse

 

J'entends l'écho des clous

 

Qui s'enfoncent et explosent

 

 

 

 

Je ne sais plus où est l'avenir

 

Ni d'où surgit le passé des fous

 

Mais c'est avec le sourire

 

Et surtout, sans éléphants roses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cribas 14.09.2012