Pour certains c’est une horreur. Au sens de l’effroi.

Un frisson d’une fraction de seconde.

Epouvante qui s’attrape au vol, dans une toile de lumière.

Miroir.

Reflet d’une vérité à la vitesse de l’éclair.

Lucidité dans sa gueule de soudain.

 

 

Pourquoi figent-elles ça, ces glaces à cirer des jeunesses ternies depuis des lustres,

ces rétroviseurs quotidiens ?

Un moment d’inattention. Une seconde au hasard dans l’abîme des habitudes.

Pourquoi fronce-t-il sale, soudainement, le mensonge qu’est l’amour-propre ?

 

 

Pour s’amuser.

Tout est ironique, parodique.

Caricatural, tels les dieux antiques. Ces vieux maniaques menottés par un seul autre, l'un des leurs esseulé pour et par, l'Homme, n'ont pas disparu.

Part de l'Histoire, aberrant départ du besoin de simplifier. Tout. Jusqu'au Néant déifié.

Ils se moquent encore du temps. Du nôtre.

En secouant leurs mains liées, ils mélangent les feuillets que les monothéismes se déchirent.

 

 

Rien n’a changé. Seuls les dieux ne s’effraient pas devant leur image estompée à la manière du temps qui polit sur les tombes, des noms gravés à jamais.

Car ils vont et viennent, ballades emportées par leur Zéphyr.

 

 

Pour certains c’est une horreur. Son propre selfie, aperçu au hasard d’yeux d’orfraies. Au sens du froid mordant qui givre le vitreux des regards vides emplissant les rues.

En voir d’autres. Encore et encore. Tant et tant. Tout le temps.

On finit forcément par tomber sur le sien.

Promiscuité. On aurait dû y penser.

 

 

Vraiment. C'est trop.

Le nombre. Pesant.

Nombrils au présent,

dépassés.

 

 

L’exponentiel a pris notre esprit par surprise.

Désarmé face au nombre.

Des armées à face d’ombre éclairent midi sur nos silhouettes.

C’est trop de monde.

Obturateur en surcharge de négatifs existentiels.

Pas le temps d’apparaître.

A coups de milliards, même les murs nous effacent.

Numéros à l’index.

ADN  mutés en codes barres.

Codes génétiques barrés.

Unicité laissée pour cœur de cible.

Naître éligible à un archétype.

Multipliez-vous.

Aimez-vous lésés des autres.

 

 

Un frisson d’une fraction de seconde.

Pris dans la toile

 

 

Epouvante d’être cliché.

 

 

 

 

 

 

Cribas 14.10.2016