Chat Devil

         





Bientôt 50 ans que j’ai rompu avec Dieu

Un chat avec qui rompre le pain

Reste mon seul codétenu

 

Il sait lui, les salopards

Il sait comme on roule au hasard

En boule, dans les ravins de la liberté

 

Comme moi il ressent le plongeon depuis l’aride

Le temps qui poisse trop vite sur les rides

Et la puanteur qu’exhale toute civilisation avide

 

Bientôt 50 ans que je renverse la pyramide

Un chat en mon sein fait le siège

Et j’aime chaque soir son pied de grue, comme un chien.

 

 

 

Cribas  11.06.2020





Haut de page