C'est pas rigolo d'être gentil, alors je ne sais comment être le plus méchant...(J.I 66)

            








Pkdille écrit quand. José écrit un peu de tout, pourvu que ce soit n’importe quoi en apparence. QMJD fait du copinage photographique avec sa belle amie Monik. Solita fait de la poésie à l’aide d’un player. Ugarte est un psychopathe sympathique. Rana nous a laissé tomber, comme on remonte en s’agrippant à son nez nu phare. Sylvie est ma maîtresse préférée comme une autre. Kazo est un type intelligent qui touche à tout, pourvu que ce soit intelligent. Dolgo est un alcoolique notoire qui se cache. Dandylan j’comprends pas. Horvilleur, une cible potentielle et heureusement. Traces Ecrites une amie ça a failli. A lu Georges Perec en boucle et a décidé de la boucler ensuite. Je ne comprends pas Lulu est partu.

Piola, je n’ai aucune saloperie pour elle, je suis sous le charme de son mystère.

Et Cribas alors ? C’est vrai ça, t’as rien à enrager le Cribas ?

Pffff, mdrrrr… Aime et s’haine & Cie.

Gabrielle, Isa et Claudine n’ont pas de blog. Elles ont bien raison de faire en sorte que je les moque en privé.

Cribas est le roi des salopards.

Tous les prénoms royaux s’affublent de ce pléonasme.

Ah, j’allais oublier, Arianil, respect. Et Yvon aussi, mon ennemi d’avant je ne sais plus vraiment pourquoi.

Eden ? Ta gueule. Une amie ça a rouillé.

Caly est un petit avion Belge qui a des ailes géantes comme tout le monde.

J’ai certainement oublié d’être ignoble avec quelqu’un de précis. Veuillez m’excuser si vous êtes dans ce cas.

Et Cribas alors ?


Cribas, c’est la mesquinerie commune. Cribas aime trop les autres pour souffrir à cause d’eux. Cribas est complètement barré. Demain le ciel et patati et patata et Cribas est dans la lune.

Je m’excuse pour tout.

Et en tant que Cribas je vous emmerde aussi. Ceci est une formule de politesse et d’amour immense.

Immensément cinglé, j’ai deux sangles aux pieds qui s’acharnent à vouloir m’apprendre à marcher.

N’importe quoi !

L’alcool est un long effluve train quille, je l’avoue, nonobsatan je ne sais plus trop quai.

Je file à deux mille à l’heure à la vitesse de la lumière toujours prolongée vers moi.

Je suis désolé ne le soyez pas trop pour moi. Ceci n’est qu’un grog…

Dites moi que je suis méchant. Dites moi s’il vous plaît dessine moi un bout de carton que je me cache dedans.

Je suis branché sur mes extravagances, et je fais de ce texte le plus bel extra de mes vacances.

Façon de parler. Et aussi pour le jeu de mots, pour le je vais à la plage c’est pas demain la veille.

J’aime bien te rendre fou. Il n’y a pas de raison que je sois le seul à mourir au four.

Nan j’déconne.

Il vaut mieux se pendre au frigorigidaire.

T’as pas d’humour, t’es qu’un blogueur !!!


Dites moi non plus…


Finalement ce texte est en train de devenir intéressant. Je devrais peut-être en supprimer la première partie qui fait mal aux pieds, non ?

Je veux dire, ça me fait une belle jambe.

Quand on est une ordure de première, on ne s’arrête pas au local poubelle.

Pas fou le bébête…


Que ceux qui me croient sincère lèvent la tête, que je leur coupe un doigt !

Et pour les plus salauds, ne levez qu’un doigt !

Justement le facteur arrive. Il a dans mon colis mon dernier pack : Une guillotine et une serpillière.

C’est dingue ce qu’on trouve comme solution finale à commander sur Internet de nos jours.

Ugarte avait prévenu : « L’envie de meurtre est une bonne compagnie. »

(Il a de la chance celui-là, ça fait deux fois qu’on argumente son nom. Je suis certain qu’il a couché avec l’auteur.)

Ceci est une parenthèse.


« En effet, ceci est une parenthèse », s’ingurgita l’auteur entre guillemets.


Et puis il changea de sujet. La vie était trop vite, trop vide et si précipice amante de la mort, une fois pour toute.

Vraiment, lorsqu’on a décidé d’écrire n’importe quoi, c’est possible !!!

Toi, lecteur, je suis certain que tu en redemandes, que tu en veux encore.

N’est ce pas que du Cribas c’est bien fait pour ta gueule ?

Voilà, c’est fini.


(Sur le blog de Cribas, on est beaucoup plus sérieux en général ! Tant pis pour lui.)


Je suis aussi drôle et sympathique que la vie m’emmerde, c’est vous dire la puissance de mon humour.


Allez…allez…Dites moi que je suis méchant, comme le dessein d’un mouton…


(Ça veut dire : « Comprime moi une montagne de loin si tu veux bien je sais que je ne suis pas un petit prince mais quand même, sois correct !)((Parenthèse efficace)) (Naméo, non médit donc !)









Cribas 17.08.2007

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page