Le jeu du P---u Ou Le fameux Pari



"Vous avez deux choses à perdre : le vrai et le bien, et deux choses à engager : votre raison et votre volonté, votre connaissance et votre béatitude; et votre nature a deux choses à fuir : l'erreur et la misère. Votre raison n'est pas plus blessée, en choisissant l'un que l'autre, puisqu'il faut nécessairement (???) choisir. Voilà un point vidé (ah?). Mais votre béatitude ? Pesons le gain et la perte, en prenant croix que Dieu est. Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout ; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu'il est, sans hésiter. "

Blaise Pascal,  Pensées 1670






Ne fonce pas vers un point donné

Traverse lentement le terrain vague de l’existence

Allège ton scaphandre de ses médailles inutiles

Mets tes convictions aux fers

Préserve ton âme qui scintille

On ne choisit pas ses armes

On les forge encore et encore

Oublie le miracle du désespoir

Car tes larmes n’empliront que des amphores jetées à la mer

Ne regarde pas déjà le soleil en face

Souviens-toi !

C’est la mémoire qui éclaire les routes sinueuses dans la nuit

Ne te dirige pas vers le phare

C’est à la lanterne qu’on ouvre le chemin

J’avance lentement vers la ligne de départ

Et j’y déposerai mes armes souillées du sang de l’e_ f _r

Car D_ _u aime récolter les bénéfices…

Du doute.

 

 

Cribas 01.12.2011

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page